Les artistes

Bastien Authié

Comédien  de  théâtre  corporel,  son  travail est  ancré  dans  le  clown  contemporain.

Il aime la manipulation d’illusions, le théâtre d’objets et le mouvement  au service d’un théâtre visuel.  Il s’approprie  diverses  techniques  et  langages  scéniques  sans  jamais  avoir  recours  à  la parole.  Il s’est formé au théâtre  corporel  (Théâtre  du  mouvement,  OEil  du Silence…) au clown (Ludor Citric), aux effets  spéciaux  (CFPTS),  à la  magie  “nouvelle” (Thierry Collet,  CNAC).  

Il est  associé  au projet de la compagnie Les  Cailloux  sauvages  depuis 2010. En 2014 il rejoint Estelle Savasta et la compagnie Hippolyte a mal au coeur où il incarne l’émouvant personnage d’Anatole dans le Préambule des étourdis.

Juliette Barbier

Plasticienne de formation textile et littéraire, mélange avec plaisir textes, textures , trames, mots et motifs.
Depuis quelques années, les frottements culturels liés à sa nouvelle vie en montagne sont devenus la matière première d’explorations plus théâtrales : cabaret littéraire, lectures avec vue, théâtre en étable, Rilkeries…
Elle développe en parallèle un projet photographique au long cours : “Tante Z”, aïeule inventée, qui lui permet d’avoir elle aussi, des racines dans son village.

 

Aude Boucon

Elle a grandi en Lorraine, entourée de livres ouverts et d’usines en train de fermer. Attirée par les projets pluridisciplinaires inscrits dans l’espace publics, elle s’est formée à la danse et au théâtre au conservatoire et auprès de compagnies tout en étudiant la médiation culturelle.
Elle a fait ses premiers pas avec le spectacle pour tout-petits “Remue Manège” (ETC). Elle s’adresse aux jeunes enfants et leurs parents avec des propositions mêlant danse, littérature jeunesse et théâtre d’objet. Riche d’une longue expérience en ludo-bibliothèque elle crée des espaces de jeu et de lecture à partir de matériaux recyclés et des scénographies en carton.

 

Marion Bourdil

Plasticienne et marionnettiste. Elle observe, glane, sculpte, assemble… joue la matière comme une forme de langage sensoriel. Formée à l’école de marionnette de Prague elle travaille au sein de la compagnie Mouka pendant sept ans. Depuis 2014 elle s’oriente vers la fabrique d’objets animables et habitables pour diverses équipes du spectacle vivant : l’Agence de Géographie Affective, la Collective, le collectif O’so, la Nageuse au piano, Les marches de l’été….

De manière complémentaire, elle partage et interroge cette relation sensible au monde en animant des ateliers artistiques dans des milieux divers (école, hôpital, crèche, ehpad, prison.)

 

Estelle Coquin

Compositrice, musicienne et comédienne, elle explore notamment le rapport entre le son, la musique et la scène. Elle s’intéresse d’abord plus particulièrement au jeune public au sein du groupe musical Eclats à Bordeaux.
 En 2001, elle cofonde la Cie le Chat perplexe. Elle y poursuit son travail en direction des plus jeunes et approfondit sa recherche sur la parole comme matière sonore. Elle mène également un travail de « création radiophonique à la rencontre des habitants » en lien avec différents territoires.

Hannah Daugreilh

Hannah travaille avec la Cie Bougrelas ainsi qu’avec Et Alors Cie en tant que scénographe et coordinatrice technique. Elle a également travaillé avec la Cie Opera Pagai sur des réalisations techniques et graphiques ; avec la compagnie LèveUnPeuLesBras, ainsi qu’au côté d’Aurélien Bory, sur la réalisation de dispositifs scéniques pour la danse et le cirque…

Hannah développe un attrait pour les dispositifs scéniques transformables et manipulables, ce qui l’amène à travailler sur des projets scénographiques liés à l’enfance. Pour les Cailloux Sauvages, elle a transformé les idées de Zaz Rosnet en un dispositif, évoquant la table, la cabane, la cachette et le grenier. Un objet ludique et modulable que l’on retrouve dans plusieurs créations de la compagnie.


Virginie Fouché

J’accompagne des compagnies de spectacles vivants depuis 2002 comme chargée de production et de diffusion puis comme administratrice de production. La compagnie Bougrelas m’a mis le pied à l’étrier et je continue aujourd’hui encore à collaborer avec elle. Après ces premières années dans le domaine des arts de la rue, une incursion dans le milieu des bibliothèques m’a permis de croiser le chemin de Zaz Rosnet en 2014 et depuis lors je l’accompagne avec plaisir dans ses circonvolutions artistiques au sein de la compagnie Les Cailloux Sauvages. Plus récemment, j’ai rencontré la compagnie l’Arbre à Vache avec laquelle je poursuis mes aventures professionnelles. Je collabore aussi ponctuellement avec l’association Vialarue et participe à la synergie du collectif Les Six au Seize à Bordeaux.

Marion Guérin

Elle est costumière décoratrice. Ancrée à l’atelier Déco-Costumes de l’Opéra de Bordeaux depuis 2009, elle y fabrique des accessoires de costumes variés et pratique la patine et l’ennoblissement textile. Elle travaille depuis 2012 avec de nombreuses compagnies sur la création de costumes. Notamment le Collectif OS’O,  la Cie du Réfectoire,  Les Lubies (Ravie)  et Gilles Baron. Sa route a croisé la Cie des Cailloux sauvages en 2019 et elle collabore alors aux costumes de Petits Silences.

Céline Kerrec

Danseuse, enseignante, arpenteuse de paysages, ses appétences artistiques et pédagogiques s’orientent vers l’improvisation en tant que pratique quotidienne et spectaculaire. Dans son approche du mouvement, elle puise dans sa pratique du contact-improvisation, dans ses balades buissonnières en ville, en campagne, en bord de mer, au contact des gens, des humeurs, des espaces, des lieux,des fleurs et également dans ses échanges auprès des jeunes enfants et des personnes valides autrement.

 

Isabelle FLORIDO

“A cheval entre deux cultures, je construis des ponts en jouant avec les langues”.
Le parcours de cette comédienne polyglotte et curieuse de tout est très éclectique : commedia dell’arte, manipulation de marionnettes, comédie musicale, Shakespeare dans le texte, théâtre contemporain, poésie dite ou signée.
Son exploration des potentialités théâtrales de la langue des signes, commencée en 2001, se poursuit depuis 17 ans avec Les Compagnons de Pierre Ménard, dont elle a pris la direction artistique.
En 2020, elle crée Le petit garçon qui avait mangé trop d’olives, autofiction mêlée de fantastique, et se lance dans la réalisation de clips chansignés.

Alice Lafon

Alice Lafon est chargée de production et de diffusion depuis 2014 après avoir obtenu un Master en Ingénierie des Projets Culturels et Interculturels à Bordeaux. Depuis, elle a collaboré avec différentes compagnies dans le secteur du spectacle vivant (rue et salle, cirque, jeune public, théâtre et musique…). Alice intègre l’association Art en Production en janvier 2018 et travaille régulièrement pour le festival jeune public Sur un Petit Nuage à Pessac. Elle a rejoint la compagnie des Cailloux Sauvages en septembre 2019.

 

Macha Léon

Elle s’est formée en Biélorussie avec les professeurs de l’Académie des arts de Minsk. A son retour en 2012, elle co-fonde la compagnie de théâtre Laluberlu dans laquelle elle a créé et joué des spectacles mêlant théâtre et musique. Elle rencontre Zaz Rosnet en 2013, qui lui propose de reprendre Robe Marine, spectacle de conte et manipulation d’objets. A cette occasion, Zaz embarque également Macha sur deux performances autour des couleurs, des goûts, de la matière et de la littérature jeunesse. Depuis 2016, Macha a rejoint la compagnie l’Arbre à vache dans le spectacle Monsieur et madame Poiseau, explorant un théâtre visuel et gestuel, sans parole. Elle glane aussi des contes qu’elle partage en maison de retraite. En parallèle, depuis 2017 elle suit des temps de recherche autour du mouvement improvisé avec le chorégraphe Emmanuel Grivet.

Florence Louis

Philosophe de formation, elle fonde l’association Philosphères en 2015 dans le but d’ouvrir des moments de réflexion collective dans la Cité : des ateliers pour tous, riches de philosophie mais aussi d’arts, de poésie, d’écologie… à l’école, dans les bibliothèques, sur la place publique. Co-auteure de Mémoire vivante, ouvrage né des paroles des habitants de Bordeaux-Sud, elle travaille à une éducation populaire exigeante, nourrie de pensée critique

William Renard

Il a commencé à faire de la technique tout naturellement par du backline sur divers festivals et concerts, étant également musicien. Il n’a cessé depuis de se former et découvrir toutes les techniques liées au spectacle vivant : tant dans un milieu musical (concert de tous styles …jazz; rock; classique; blues; électro…) que dans un cadre théâtral ( au service de compagnies ou en tant que régisseur de salles…). Co-fondateur avec Jean-Pierre Legout et Sylvain Dubun, du collectif LCDP en 2015. Son champ d’action est vaste : de la régie lumière à la régie son en passant par la régie générale, la direction technique, la création sonore et visuelle, la création de décors.

Zaz Rosnet

C’est elle qui donne à la compagnie une couleur et des intentions. Elle a choisi le spectacle vivant par nécessité de dire et s’invite dans le champs des arts plastiques quand elle a besoin de donner corps à des matières, ou habiter des espaces. Elle aime la poésie, l’oralité, la rencontre et les objets. Au sein de la compagnie elle navigue en territoires d’enfances. Elle aime créer des formats singuliers, des performances et des installations. Les sciences sociales lui ont donné le goût des inventaires et du collectage. Elle aime la parole, les accumulations, les listes. Elle est comédienne, plasticienne, metteure en scène, explorant les possibles avec jubilation. Elle a le goût de l’éphémère et du jeu. Elle n’est jamais à un seul endroit à la fois.

Miles Siefridt

Son parcours artistique est atypique et commence avec le stylisme et la couture. Formé à l’IBSM de Bordeaux, il a parcouru le monde à la recherche de procédés et de tissus. Après plus de 10 ans d’une pratique intensive du judo, il rencontre la danse contemporaine et devient rapidement interprète, notamment pour “Nous sommes” dans la Compagnie Jeanne Simone et dans le Duo Constructions, chorégraphié par Teilo Troncy.
Sa danse spontanée et pleine d’humour en fait le partenaire idéal pour travailler en direction des tout-petits. Impertinent et libre il a décidé de mettre sa créativité en oeuvre dans d’autres champs.
Il est le concepteur du tout nouveau site de la compagnie.

 

Kantuta Varlet- drôles de bobines

Costumière depuis plusieurs années , en résumé ma carrière est une suite d’aventures autour du spectacle vivant avec des équipes généreuses et dont le cœur du métier est de partager et de prospecter pour le public ce que le monde nous procure en questionnements, émotions et couleurs. J’ai été au service de ces histoires – plus ou moins drôles – et de ces spectacles – plus ou moins drôles – en proposant un savoir faire – plus ou moins drôle – avec la matière tissu, papier, bois et lumière aussi bien pour des danseurs, des musiciens et des comédiens avec pour seul but raconter les vies – plus ou moins drôles – qui nous entourent avec plaisir et humour. Remarque : mon atelier est équipé de machines à coudre, de perceuse, de ponceuse, de décapeur thermique, d‘une boite à outil, de fils en coton et autres et électrique, de pinceaux, de vernis , de colle,de vis etc.

Nathalie Vigon

Elle aime les rencontres, les mélanges, se nourrit de sa curiosité pour la pédagogie, la recherche, la psychologie, les arts et la philosophie et en fait naître des ateliers pour enfants.  C’est l’envie de laisser aux enfants toute la liberté d’exprimer leur élan, leur réflexion, leur créativité qui anime ses actions. Formée par la fondation SEVE et par Florence Louis de l’association Philosphères aux ateliers philosophiques pour enfants, elle a rencontré les enfants du projet de médiation artistique autour du spectacle « Le silence attrapé par la manche » de la compagnie Les cailloux sauvages en 2019.        

Patrice CHATELIER

Cofondateur et artiste de cirque de la Smart Cie, il créé, interprète et conçoit aussi la scénographie des créations du répertoire de la compagnie depuis 1996. Ce qui me relie à l’enfance? Les heures de bricole dans “La cave” du pépé Baptiste, immense vaisseau de pierre, les virées en camion tube avec mon père pour aller au “bourrier” faire de la récup. Le soufflet de la forge et le bruit de l’enclume de Victor le voisin vulcain.

Micaela Diaz Tomaduz- pseudo Kaelaz

Née en Argentine à Buenos Aires, fille d’uruguayens, elle arrive en France à 5 ans, après avoir vécu à Rio de Janeiro, Brésil. Elle grandit dans un univers multiculturel entre artistes, éducateurs et enseignants. Ses intérêts artistiques vont de la littérature à la danse, avec une énorme passion pour la musique. Elle se forme en “arts du spectacle” à l’Université d’Amiens, se spécialisant en « Cinéma-Documentaire ». Après avoir réalisé documentaires et clips, elle revient à son premier amour : la photographie. Elle participe au projet « Abitabli » en tant que photographe-performeuse. Actuellement elle parcours le Mexique à la recherche de nouvelles inspirations, matières et expériences.

Clémentine Humeau

Après avoir sillonné le monde entier avec les plus grands ensembles de musique baroque européens, elle reprend une formation complète de « créateur parfumeur » à Paris et à Grasse. Depuis 2009, elle se consacre uniquement à son métier de création de parfums. Insatiable, Clémentine navigue entre différents univers : matières premières, nature, œnologie, sciences, poésie, musique, littérature… Elle a publié en 2019 son premier roman olfactif.

JUNIE MONNIER

Comédienne-marionnettiste, elle interroge les écritures contemporaines comme les arts plastiques. Elle collabore avec la Cie Un Soir Ailleurs sur des créations qui assemblent poésie, mouvement, improvisation. Avec Zaz Rosnet et Juliette Barbier elle monte des formes poétiques autour du livre Jeunesse et des pelotes de laine. Elle travaille avec les compagnies Ches Panses Vertes, 3.6.30, AMK. Formatrice, elle partage le goût de la lecture, du théâtre, de la manipulation. Elle poursuit sa recherche autour de la performance, l’album Jeunesse, la cuisine et les accumulations d’objets.

Collectionneuse et plasticienne, elle superpose les matières, convoque des paysages.